•  
  •  

PATRICK WAEBER :

J'ai toujours envie de chanter!

Patrick devant un moulin de Bretagne en juin 2012

Après le succès discographique de son dernier opus "RENDEZ-VOUS", Patrick a entamé avec succès la promotion de ces dernières chansons en diffusion sur le net. Résultat des courses, une exposition sur tous les sites de téléchargements légaux du monde entier (I-tunes, Amazon, Fnac, Virgin, Orange, Charts in France, etc....).  Une première qui permettra aux amis des pays francophones de pouvoir télécharger enfin les chansons de Patrick. Alors qu'il prépare activement sa rentrée, il nous a accordé une courte interview alors qu'il séjournait quelques jours en Alsace. Rencontre avec un homme toujours comblé, reconnaissant pour toutes les aventures qu'il peut vivre. Un chanteur opportuniste qui n'en a pas fini de se faire plaisir avant tout !

Patrick Waeber en compagnie de son fils, Matthieu-Joshua Waeber, en Alsace.

Hello Patrick. Tu viens de terminer la promotion de ton dernier disque "Rendez-vous" sorti il y a maintenant plus d'un an. Quel en est le bilan ?

Hello Eric. RENDEZ-VOUS était pour moi le premier disque-concept qui sortait et donc ce fut vraiment motivant de travailler dans ce projet et d'y être impliqué à tous les niveaux (choix des photos, suivi de la réalisation de la pochette, suivi des enregistrements, du mixage des chansons, suivi de la sortie du disque, de sa promotion, des choix des dates de promo et de concerts etc...). J'ai eu le bonheur d'avoir pu le promouvoir un peu partout sans qu'il y ait vraiment une visibilité médiatique au départ. Ce fut une belle expérience et un joli succès. il faut dire que c'est le public qui est à la base de la réalisation de ce projet. Ce dernier aimait déjà beaucoup les duos que je présentais lors de mes concerts. Beaucoup me demandaient un disque contenant ces duos. D'où l'idée de sortir ce mini-album concept de duos qui portent le titre de RENDEZ-VOUS. Il répondait vraiment à une demande et je me suis dis pourquoi se priver d'un tel plaisir ! Marc Champod (ndlr directeur du studio Alzac à Montreux) m'a vraiment suivi dans ce projet et m'a encouragé avec les filles qui ont également participé à ce disque. Le succès n'a pas tardé, c'est pourquoi, en un peu plus d'une année, le disque physique est aujourd'hui épuisé. Une campagne publicitaire était prévue pour les mois de mai et juin 2012. Mais elle n'a plus lieu d'être aujourd'hui. Les chansons sont maintenant disponibles en téléchargement légal sur la toile. C'est une première. Les autres disques n'ont jamais été téléchargeables sur le net. Juste écoutables sur mon site officiel. Donc ce que je vis en ce moment est assez incroyable puisque je reçois des quatre coins du monde des commentaires sur mes chansons et ça me fait vraiment plaisir ! Comme les chansons ne sont pas sorties tout de suite sur le net, cette démarche donne une deuxième vie à ce disque et je trouve cela très intéressant ! On voit que le monde change vraiment. Chaque sortie de mes disques a été différentes l'une de l'autre. Une grande distribution avec une couverture médiatique importante, une non-distribution et sans aucune couverture médiatique mais un soutien populaire incroyable, une sortie physique accompagnée d'une diffusion des titres sur tous les sites de téléchargements légaux ainsi que des extraits proposés sur plus de 17 sites. Incroyable l'évolution. Aujourd'hui les endroits où l'on peut se procurer un disque physique deviennent de plus en plus rares. Même dans les grandes surfaces comme Virgin en France où le choix est tout de même encore important ou les magasins Fnac, l'emplacement que l'on réserve aux disques devient d'années en années de plus en plus réduit. Le seul peut-être qui propose encore un large assortiment de CDs, ce sont les magasins Leclerc culturel en France. D'un côté je trouve cela dommage, car nous devons faire le deuil du disque physique ! C'est une réalité. Le disque prend de la place. En plus, les CDs s'abiment quand même avec le temps. D'un autre, c'est passionnant, car grâce au net, on peut toucher beaucoup plus de gens avec sa musique et de même on peut découvrir soi-même en cherchant un peu de merveilleux talents. Je ne sais pas ce qu'il restera plus tard de tout cela, mais je trouve excitant de pouvoir être présent sur les plates-formes comme I-tunes et bien d'autres...  

Village de Locronan en Bretagne le 27.06.2012

Tu as promu ton disque un peu partout lors de concerts divers, dans des séances de dédicaces. Y aura-t-il encore d'autres concerts autour de ce disque de prévu ?

Non je ne pense pas. La promo du disque physique s'est terminée le 12 mai 2012 avec mon dernier concert de promo. Je travaille actuellement sur les prochains projets musicaux. Fort de cette expérience enrichissante et passionnante, j'ai des ailes pour aller de l'avant et réaliser d'autres projets. Nous allons démarrer les séances photos de ce que sera la pochette de mon prochain disque. J'ai également des projets musicaux avec mes deux pianistes, Greg Pellissier et Christophe Kern. L'enregistrement d'un disque avec le premier et une collaboration plus étroite avec le deuxième pour des concerts ou autres projets musicaux à venir. Il est bien trop tôt pour en parler à ce stade, mais les choses avancent petit à petit. J'ai toujours plein d'envies au fond de moi et je travaille à mes projets dès que je peux. J'ai toujours envie de chanter. La chanson est ma passion. Je le dis toujours, mais c'est tellement beau de pouvoir vivre sa passion. J'ai pris conscience que tout être, s'il persévère, peut vivre sa passion. Quand on veut y arriver, on y arrive toujours (rires).

Patrick en Alsace en juin 2012

Et P'tiT AiR ? Vous avez sorti un album l'année passée "L'homme et le vent" en mars 2011. Un album très remarqué qui devait être réédité cette année, qu'en est-il ?

L'album a été commercialisé sur le site internet du groupe, sur mon site officiel et lors des concerts. Il a remporté un joli succès. Nous avons vécu des moments vraiment inoubliables avec le groupe. Des concerts qui nous ont enmené en Valais, dans le canton de Vaud, le canton de Fribourg etc... Grace à cette aventure, j'ai sorti mon tout premier album studio en CD (ndlr le premier est sorti en 1993 en cassette avec le groupe Eden). Ca c'était quelque chose. Tout a été fait entièrement avec le groupe. Chansons originales, la pochette du disque, qui est très réussie et très sobre. Elle a été réalisée au sein du groupe. Quand je dis "le groupe", je parle également des auteurs, compositeurs et amis du groupe, pas seulement du chanteur et de ses musiciens. C'était une petite famille sympathique. J'ai beaucoup aimé cette période, comme j'avais aussi beaucoup aimé accompagner des artistes comme Catherine et François d'Oex en tournée durant deux ans. Quand on travaille avec des artistes, il y a forcément des liens forts qui se créent. J'ai toujours beaucoup aimé travailler en groupe bien que ça n'est pas toujours facile, mais on se sent plus fort, le trac est peut-être moins important. Concernant P'tiT AiR, l'album a reçu d'excellentes critiques. Mon fils m'a même dit que c'était le meilleur disque que j'avais sorti jusque là ! Il était prévu une réédition de l'album ce printemps mais ça ne s'est pas encore fait. J'en ai parlé avec Greg (ndlr Pellissier, l'auteur-compositeur principal de l'album mais aussi l'instigateur du groupe). Nous exploiterons peut-être quelques chansons de l'album"L'homme et le vent" et réenregistrerons certaines chansons existantes + des inédites au studio Alzac à Montreux. Concernant P'tiT AiR, il est difficile d'exister sur le long terme avec un groupe. Il faut une volonté de fer et être très persévérent. Si vous êtes seul avec votre équipe technique, ça n'est déjà pas toujours si simple. Quand vous êtes un groupe, nous sommes dépendants les uns des autres, c'est normal. Le pianiste est devenu papa, la saxophoniste, clarinettiste, guitariste est devenue maman, le batteur est allé se marier dans les pays de l'Est, le bassiste était engagé également dans d'autres domaines. Durant presque trois ans, j'ai travaillé avec Greg, Henri, Jane et Fred. J'ai interprété des chansons originales lors de concerts multiples aux quatre coins de la Suisse romande. Nous nous produisions sous le nom de groupe Les Originaux. Ensuite nous avons décidé d'enregistrer un disque tous ensemble. Cependant, alors que nous avions fait plusieurs concerts sous ce nom de groupe et qu'il commençait à se faire une petite place dans le monde de la chanson en Suisse, nous avons décidé de sortir notre premier album sous un autre nom, P'tiT AiR. Le nom du groupe Les Originaux n'a jamais fait l'unanimité au sein des membres du groupe. C'est pourquoi le nom du groupe a changé, le site internet a changé et je crois que le grand public a été un peu dérouté. Plusieurs personnes m'ont dit: on cherchait des nouvelles des Originaux afin de savoir où nous en étions avec notre projet de disque... Ils n'avaient pas suivi le changement et de ce fait pas réalisé que P'tiT AiR était les ex-Les Originaux. Néanmoins, le disque a remporté un joli succès lors de sa sortie. Après la promotion de ce disque, après plusieurs concerts, le disque a été très vite épuisé. Il est sorti en édition limitée, c'est pourquoi une réédition était prévue. A la fin de la tournée qui a suivi la sortie du disque, nous avons fait une pause. Nous aurions dû reprendre les répétitions au printemps ce qui n'a pas été le cas. Resteront de très bons souvenirs vécus ensemble en tous les cas, les répétitions chez le bassiste etc... Mais tout n'est pas terminé puisqu'avec Greg Pellissier, nous sommes appelés à nous revoir pour travailler pour la sortie d'un prochain disque. Nous nous produirons désormais sous nos noms respectifs et je pense que l'on va faire un joli travail. Avec Christophe Kern, nous avons eu beaucoup de plaisir à jouer ensemble lors de mes deux derniers concerts avec mes deux filles. Ce fut vraiment encourageant et nous allons poursuivre cette collaboration également, ça en vaut la peine.

Patrick vers la Baie des Trépassés en Bretange, le 27.06.2012

Que penses-tu des sites Twiter, Facebook qui prennent toujours plus d'ampleur. Nous y retrouvons beaucoup d'artistes et notamment toi !

Pour des artistes comme moi, Facebook, que je connais mieux que Twiter, est un moyen incroyable de communication. J'ai l'impression quelques fois que nous allons plus sur le Facebook d'un artiste que sur son site officiel. Nous voyons souvent le lien Facebook qui est un dérivé dynamique du site officiel de l'artiste. Ce qui est intéressant, c'est que vous pouvez poster vous-même des informations instantanément. Il n'y a pas d'attente et tout le monde peut être au courant. C'est un moyen de rendre visible une photo, une manifestation, un concert, un projet et le faire connaître rapidement et même spontanément. Echanger avec les gens que l'on aime etc... Maintenant je sais qu'il y a des pièges. Je ne partage pas ma vie privée sur Facebook. Je rends visible les choses pour mes amis, ma famille tout en sachant qu'un plus large public pourrait y avoir accès. Mais c'est un outil très intéressant pour les personnes qui désire promouvoir un produit, un disque, un livre. C'est sur Facebook que nous obtenons une actualité rapide sur un chanteur etc... J'ai le réflex de taper le nom de l'artiste dont je désire connaître l'actualité et je sais que bien souvent j'aurai plus d'infos sur lui ici que sur son site officiel. J'ai un Facebook "Patrick Waeber" où je mets en ligne les photos de mes enfants, de mes vacances, de mes disques... Mais mon site officiel contient plus de références, plus d'informations. Pour moi c'est mon port d'attache sur lequel je fais figurer toute mon actualité. Facebook c'est récréatif, limiter à mes amis, et l'actualité ne s'y retrouve pas forcément. Il y s'y trouvera plutôt un compte-rendu en images, les images étant techniquement plus facile à introduire sur une page facebook que sur un site internet. Je sais que Facebook est devenu une vraie dépendance pour certains, au même titre que d'autres addictions comme l'alcool, la drogue etc... Des personnes aujourd'hui se font aider pour tenter de s'en libérer, bien difficilement. Mais pour beaucoup, Facebook remplacera bientôt les sites internet officiels des artistes. En plus, c'est un site gratuit. En ce qui me concerne je ne l'envisage pas de cette manière, mais il faudra être attentif à l'évolution.

Sur une plage en Bretagne le 29 juin 2012

D'autres domaines te passionnent également comme le journalisme. Nous l'annoncions sur ton Blog, tu prépares un nouveau numéro de RENDEZ-VOUS Magazine ?

Oh oui. La sortie du deuxième numéro de RENDEZ-VOUS Magazine est prévu pour le mois d'août prochain. Le premier projet de couverture est déjà terminé. Mais j'y apporterai des changements encore. Ce projet me tient très à coeur. Plusieurs thèmes sont abordés comme une interview autour de La fondation Ecole Romande pour Chiens-Guides pour aveugles à Brenles pour laquelle nous avions sorti un disque en chantant une chanson que j'avais composée qui avait pour titre "Les yeux du coeur". Ca fait déjà quatre ans de cela. Le temps passe vite (rires). Une interview d'une mal-voyante avait été réalisée à l'époque. Elle sera retranscrite dans ce nouveau numéro en intégralité. Il y aura également d'autres sujets comme l'événement de la rentrée, le nouvel album de Sheila et son retour sur scène pour fêter ses 50 ans de carrière à l'Olympia en septembre prochain. Ce retour me réjouit beaucoup. Et je serai à l'Olympia pour l'applaudir les 21 et 22 septembre prochain. Et puis des sujets qui vous plairont certainement je pense.

Merci de m'avoir consacré un peu de ton temps ! Je te souhaite encore un bon séjour en France et nous réjouissons de te retrouver très vite pour de nouvelles aventures.

Merci à toi. Je profite également de remercier toutes les personnes qui m'entourent depuis le début et qui me soutiennent dans mes projets et mes activités. Merci à tous les fidèles visiteurs de ce site, pour leurs messages qui font du bien. Merci à tous. A bientôt pour de nouvelles aventures !

Propos recueillis par Eric Geiser, juin 2012 !


Quelques photos avec sa famille ci-dessous :