•  
  •  

Alors qu'il s'apprête à sortir son 5ème single (2ème CD) Ecris l'histoire, le 1er juin 2008 prochain, Eric Geiser s'est entretenu avec Patrick. Rencontre avec un homme comblé!

Alors Patrick, neuf mois se sont écoulés depuis notre dernière rencontre…Comment vas-tu ? 

Je vais super bien merci. Ca fait si longtemps ? Il me semble que c’était hier (rires).

Tu es à la veille de la sortie de ton tout premier CD single "Ecris l’histoire" . Comment te sens-tu ? 

Ah là je suis vraiment excité comme une puce, hyper heureux de voir un rêve se réaliser enfin. La chanson, c’est ma vie, ma passion, un véritable plaisir. J’ai tellement de plaisir à sortir un disque. Le même enthousiasme m’habitait déjà lorsque mon tout premier 45 tours avec le groupe Déclic à l’époque était sorti. C’était en 1985. Je vivais un rêve merveilleux. J’étais en plein dans la période où j’achetais carrément tous les disques 45 tours qui étaient classés dans le fameux Top 50, mais aussi les autres disques qui me touchaient plus particulièrement. Lorsque l’on m’a amené un exemplaire de ce 45 tours pour m’annoncer sa sortie en 1985, je ne vous dis pas l’émotion qui m’avait submergée ce jour-là. J’avais 15 ans…. Aujourd’hui j’en ai un peu plus (rires), mais l’excitation demeure intacte et la passion aussi. Je suis un vrai gamin, je m’émerveille toujours autant. Alors vous allez voir, dès que je tiendrai dans mes mains le premier exemplaire, non seulement j’en serai très fier, mais je serai le plus heureux des hommes. 

LE PLAISIR DE CHANTER...Pas une once d’inquiétude face à l’accueil que va te réserver le public pour ton disque ?

Plutôt une immense joie. Je ne calcule rien et prends ce qui vient. Je n’ai aucune raison d’être anxieux. Ca ne va rien changer. Je fais tout par pur plaisir. Si ce disque plait et qu’il est un succès, ce sera une grande satisfaction, une belle récompense qui me portera certainement à vivre d’autres aventures. Mais je le fais avant tout pour le plaisir de chanter, de continuer mon parcours dans la chanson et parce que je suis avant tout un passionné… J’aime tellement la musique, le studio, les concerts… Je suis dans mon élément. Cependant je ne vous cache pas que j’ai tout de même, à chaque événement, cette petite boule au ventre. C’est en fait cette hormone de stress que l’on nomme adrénaline. J’aime chanter, enregistrer en studio, partager une chanson avec le public, avoir une activité musicale et la faire connaître, mais ça n’est pas dans ma nature. Je suis un grand timide et je pense que même mes proches ne s’en rendent pas compte. Je serais plutôt du style casanier à rester chez moi, mais le feu qui brûle en moi me pousse à sortir un peu de mes cloisons et à partager ce qui me fait tant vibrer intérieurement, la chanson. Et une chanson, ça se partage même si l’on peut aussi bien chanter pour se faire plaisir à soi-même avant tout. Mais la partager, c'est encore mieux.

Nous savons que l’album qui va sortir l’année prochaine (2009) est en grande partie des reprises de la variété française. Ce concept est assez dans le vent actuellement lorsque l’on voit le nombre important d’artistes, et non des moindres, reprendre les chansons des autres et se les approprier en les remettant aux goûts du jour, et ce avec plus ou moins de succès : Patrick Bruel a donné le pas avec des reprises des chansons de l’entre-deux guerre, il a fait un carton. En 2006, Laurent Voulzy, avec un recueil de chansons de plage des années 60 à aujourd’hui, vend plus de 850'000 exemplaires de son disque en France et se classe cette année-là 2ème meilleur vendeur de disques. Ont suivi Françoise Hardy avec des duos de reprises et Michel Delpech (qui lui a repris ses propres chansons en duo). Deux disques qui ont eu un franc succès en France. Michel Jonaz a sorti carrément « Chansons françaises »,  et, plus dernièrement, Sylvie Vartan avec des titres des années 60 « Nouvelle vague ». Nous savons également que Florent Pagny sort ce mois-ci un album hommage à Jacques Brel. Cet album de reprises, est-ce un projet voulu par toi, histoire de suivre cet effet de mode et d’être ainsi dans le courant actuel ? 

Je n’ai pas la notoriété des tous ces chanteurs que tu cites et eux font une véritable démarche de reprise en se réappropriant des chansons de façon différente, selon le style de chacun, soit en duo ou soit avec des accompagnements différents. Ils ont leur maison de disque derrière eux qui les soutiennent dans leur projet, financièrement parlant, publicitairement parlant aussi. Moi je chante simplement des chansons qui m’ont touché tout au long de ma vie. Ce sont des coups de coeur. Et derrière ce projet, il n’y a pas de grandes maisons de disques ou de gros sponsors, mais il y a simplement mon cœur. Alors je retrousse mes manches et j’y vais avec la force que j’ai, l’enthousiasme qui m’anime et tout le plaisir que j’éprouve à la sortie de ces disques. 

Ces « coups de cœur » sont axés sur les années 80, années que tu chéris particulièrement ?

 Il n’y a pas une période particulière, il y a une couleur assez années 80, mais il y a aussi des titres des années 90 et 2000 que je reprends, donc ce sont vraiment des chansons (tubes ou pas) que j’ai aimées profondément et que j’avais simplement envie d’interpréter à ma façon tout en gardant le style musical des chansons originales. Les chansons des années 80 sonneront années 80, les chansons des années 2000 sonneront les années 2000 etc… Dans les reprises que je fais, il y a aussi des chansons intemporelles, qui n’ont pas d’âge, des chansons dépouillées avec de beaux textes, donc pas forcément des tubes, mais encore une fois des chansons qui m’ont touché et qui correspondent aussi à ma vie. Je vais reprendre du Sardou et du Sheila et pas forcément dans les périodes que l'on croit, mais je préfère vous garder la surprise. Marc Champod, créateur du studio Alzac, a été magnifique dans son travail des arrangements vocaux des reprises que je fais. Il fuse d’idées et réalise des merveilles avec vos désirs de départ. Il rend tout plus beau. C’est un vrai professionnel qui s’investit totalement dans chaque projet qui lui est soumis. Il s’est investi pour moi avec beaucoup de gentillesse, car j’avais besoin d’être conseillé, dirigé, de manière à obtenir un bon résultat. C’est un passionné de musique, comme moi. Par ailleurs je crois savoir qu’il aime assez les années 80. Donc il a été ravi de travailler sur les reprises de cette période. Mais il y aura aussi des reprises d’autres époques. Concernant ce projet, il ne faut pas oublier qu’il y aura aussi des chansons nouvelles sur cet album et c’est aussi vers la nouveauté et la création que je désire me tourner dans le futur. Si je fais des reprises, c’est que j’ai envie de chanter, d’enregistrer. Créer de nouvelles chansons demande non seulement beaucoup de temps, mais aussi beaucoup d’argent. J’ai déjà quelques chansons que j’ai créées et que je pourrai chanter lors de prochains concerts. Les chansons n’ont pas toujours forcément besoin du disque pour exister. La scène les fait vivre également. Comme ça demande du temps et que j’aime que les choses soient bien faites, je me suis penché sur ces reprises que j’affectionne particulièrement. Le concept d’album de chansons nouvelles, ce sera l’étape suivante, mais pour l’instant j’ai envie de chanter tout simplement, je suis en manque continuel. 

Comment s’est fait le choix du titre « Ecris l’histoire » comme premier extrait de l’album à paraître et y aura-t-il un deuxième titre sur ce disque ?

C’est Marc Champod qui m’a suggéré de sortir le premier single avec cette chanson-là qui sera bien différente de l’originale sur les arrangements vocaux. Cette chanson n’est pas facile vocalement parlant, au niveau de la tonalité déjà. Tout au début, bien qu’elle ait fait partie du premier projet avorté en 2005, je pensais ne pas l’inclure dans le nouveau projet réalisé avec le studio Alzac. Mais suite aux réactions du public et des proches qui me disaient que cette reprise était vraiment magnifique, et aussi sur le conseil de Marc, je l’ai refaite et, grâce à lui, le résultat au final est vraiment superbe. J’aime beaucoup les chansons où je donne de la voix. La chanson est belle, accrocheuse et lorsque Grégory Lemarchal l’a interprétée la première fois, je l’ai tout de suite aimée. Il existe également une autre version en espagnol par le créateur de cette chanson. Je désirais mettre également une deuxième chanson sur ce single qui sera en fait le fil rouge de l’album qui paraîtra l’année suivante. « Confidentiel », une chanson que j’interprète sur l’album mais qui, sur le single, sera chantée par mes enfants et mes nièces. J’avais envie de mettre en lumière leur travail car, cet été, au studio, ils se sont vraiment débrouillés comme des chefs. Je suis très fier qu’ils soient associés à ce premier disque. Il s’agit de Marine, Chloé, Matthieu et Julie Waeber ainsi que Laura et Manon Guillod. La chanson a été créée par Jean-Jacques Goldman et parle d’une rupture. La chanson dit : … «  Et tout ce qu’on a pas loupé, le valait bien…. »… C’est ma philosophie. Toutes les rencontres que j’ai faites (rencontres amoureuses, amicales, familiales ou d’autres natures que ce soit) m’ont apporté quelque chose et ont fait de moi ce que je suis aujourd’hui. Mon album leur est dédié. Toutes ces personnes ont placé au fond de moi des trésors précieux. Tout ce qui aura été vécu restera à tout jamais gravé dans mon cœur et ma mémoire. 

Y aura-t-il de la promotion faite autour de ce single et sera-t-il distribué?

Le disque sera disponible chez MediaMarkt, Fnac, CityDisques et quelques autres enseignes. Des discussions sont en cours avec avec la principale maison de distribution en Suisse, mais c’est Claude Gay, mon manager, qui s’occupe de tout cela, donc je ne peux vous répondre précisément. Concernant la promotion, elle se fera lors de la sortie de l’album. La sortie du single est déjà en quelques sortes un début de promo pour l’album à venir. Lorsque je fais des concerts, on me demande souvent si l’on peut m’acheter un disque. Comme je n’ai aucune production, je suis obligé de répondre par la négative. Ce single va me permettre de remédier à cela, car je réalise qu’il y a une véritable demande. Il y aura également un concours sur mon site internet à la sortie du disque afin de pouvoir en gagner en répondant à quelques questions. Ensuite ce dernier sera envoyé dans les radios, la presse et l’on verra bien ce qui arrivera. Moi je fais tout par coup de cœur et je prends un véritable plaisir à le faire. Si ça plait aux gens, tant mieux ! C’est comme la cerise sur le gâteau, mais le plaisir avant tout !

Tu parles de concerts. Justement, on se souvient que l’année 2006 a été très riche concernant les concerts que tu as donnés. Il semble que l’année 2007 soit plus timide de ce côté-là ?

Le nombre de concerts n’est pas forcément moins important qu’en 2006, je pense que les concerts ont été plus espacés et, en raison d’un planning déjà bien chargé, nous avons volontairement refusé des dates prévues l’été passé et un concert également cet automne. Je me concentre sur l’enregistrement de mon disque en cette fin d’année et je pense qu’une bonne partie de l’année suivante y sera également consacrée. Le dernier concert que j’ai donné s’est déroulé à Mon Repos, à la Neuveville à l’occasion de la fête nationale, il y a un peu plus de trois mois. Ce fut un grand moment pour moi. J’aime le contact avec les gens. Chanter devant une assemblée attentive c’est un merveilleux cadeau. Transmettre de l’émotion à travers une chanson, c’est magnifique. J’ai donné il me semble une dizaine de concerts en 2006 et chacun de ces concerts a toujours été différent, adapté au public que j’allais rencontrer. Pour cette année 2007, il y a eu les concerts donnés à Mon Repos à la Neuveville, début janvier et début août, un concert à Grolley en février, un concert à Cortaillod cet été et l’on me retrouvera en compagnie de Françoise D’Oex les 23, 24 et 25 novembre 2007 prochain. Je participe en effet au nouveau spectacle de Catherine et Françoise d’Oex qui sera présenté à Boudry avec éventuellement une autre date non confirmée encore pour le mois de décembre 2007-janvier 2008. Il est vrai que nous n’arrivons pas toujours à faire tout ce que nous aimerions faire. J’ai beaucoup d’activités en dehors de la chanson dont une principale et je me dois d’être performant sur tous les fronts. Pour en revenir aux concerts, je pense qu’il faut savoir aussi s’arrêter quelques temps pour mieux revenir ensuite. Cela fait six ans maintenant que j’ai repris le micro… J’ai commencé par des petites soirées où j’interprétais une à deux chansons, puis j’ai été invité par Conradine Cattin, animatrice, à me produire à Mon Repos. Ensuite, le bouche à oreille a fonctionné. Mon site internet aidant, des gens se sont intéressés à mon tour de chants et les dates ont commencé à s’aligner. J’ai eu énormément de plaisir à me produire un peu partout en Suisse romande. Mais je crois également qu’il faut savoir se retirer quelques temps, pour mieux revenir ensuite avec de nouvelles idées, de nouvelles chansons, une nouvelle envie et du nouveau matériel aussi.  

Voudrais-tu dire que l’envie n’y est plus ?

Ah non, loin de là, j’ai l’envie d’aller à la rencontre des gens, de chanter en public, seulement cela fait maintenant six ans que je tourne avec des concerts et j’ai dû chanter pas moins d’une centaine de chansons en tout. Aujourd’hui je travaille toujours chez moi, dans mon studio aménagé au sous-sol de ma maison, à de nouvelles reprises. Je n’arrête jamais (rires), mais c’est parce que j’aime ça que je le fais. Simplement je désire ou plutôt j’aspire à de nouvelles choses. Je n’ai jamais prospecté pour une tournée ou des concerts, j’ai toujours été invité à chanter et c’est ainsi que j’ai toujours conçu mes programmes de concerts en essayant d’être différent à chaque fois, en m’adaptant au public qui venait m’écouter, et je pense que le pari a été réussi. Maintenant j’aimerais faire des choses nouvelles, avec du nouveau matériel, de nouvelles chansons. La sortie de l’album contribuera à faire des concerts un peu différents que ceux que j’ai fait jusque là. J’ai évolué sans cesse depuis 2001. Je pense que les gens qui m’ont suivi ont pu voir cette évolution lors des concerts que j’ai donnés. J’aime progresser, aller de l’avant et je pense que les choses mûrissent gentiment. Le jour où je ne progresserai plus, je ferai autre chose (rires). Actuellement je pense être arrivé au bout de quelque chose. Mais l’énergie pour inventer la suite de l’histoire est très présente en moi. Qui dit énergie, dit envie. Et tant qu’on a l’envie de faire les choses, il faut y aller à fond. Il y aura encore des soirées, galas et concerts suite à la sortie de mon album en 2008, et je pense qu’ils seront encore différents de ceux que j’ai pu donnés ces cinq dernières années.

Quelque chose de différent comme par exemple cette participation au nouveau spectacle de Catherine et Françoise d’Oex ?

Ma participation à ce spectacle c’est avant tout un coup de cœur. J’ai vu œuvrer Françoise d’Oex dans une soirée où j’étais invité et j’ai vraiment pu apprécier son talent. J’ai participé à l’une de ses interventions et je dois dire qu’il y a eu tout de suite un bon feeling entre nous, d’où le désire de Françoise, qui est en fait Marc Numbrini, un personnage plein d'humour que j'apprécie beaucoup, de me proposer une collaboration. Françoise d’Oex me fait véritablement rire. Je suis vraiment heureux de vivre cette expérience. J’aime faire des choses différentes et je pense que d’allier la musique, la chanson au rire à travers une histoire que contera Françoise d’Oex, c’est vraiment un défi qui me plait et que je suis heureux de relever.

Ton actualité musicale est très chargée puisqu’un disque « Les yeux du cœur » est sorti fin janvier 2008 ? Quel effet cela fait-il d’avoir une de ses propres chansons chantée par d’autres ?


Le CD single "Les Yeux du Coeur" est sorti le 28 janvier 2008. Je chante cette chanson et suis accompagné des détenus des Etablissements de Bellechasse. Ce que je ressens face à ce projet qui voit le jour ? Une vive émotion et un plaisir immense de pouvoir soutenir une fondation qui en vaut vraiment la peine. Je n’ai nul besoin de la présenter ici puisque je pense que la plupart des internautes la connaissent déjà (ndlr voir rubrique « Projets musicaux » - « Single Elan du cœur »), mais je dois dire que cette chanson « Les yeux du cœur » est vraiment bien adaptée à cette fondation créée par des bénévoles, au départ, qui ont mis de leur cœur dans le seul et unique but de venir en aide aux personnes malvoyantes. Et je vous le dis, cette chanson existe déjà depuis 2004, donc je l’ai composée bien avant de connaître la fondation pour laquelle nous allons chanter. C’est magnifique. Pour couronner le tout, les Etablissements de Bellechasse ont choisi le studio Alzac, le même qui produit mon disque, pour réaliser ce projet.  Inutile de vous dire que ce choix me fait plaisir. Ce sont Marc Champod et Victor Corbillon qui travaillent sur l’arrangement du morceau, Philippe Demierre, directeur de chorale, qui dirige vocalement la troupe (répétitions et accompagnement des détenus à Montreux), Isabelle Gaillet et moi-même qui nous nous sommes occupés des démarches administratives pour le bon déroulement de la réalisation du projet, du suivi de la vente du disque, de la publicité aux médias etc....  Marc Champod a enregistré les détenus des Etablissements de Bellechasse dans le courant du mois de décembre 2007 à Montreux, Damien Greub, graphiste, a réalisé la pochette du disque et ce bénévolement, sans oublier Monsieur Philippe Tharin, directeur des Etablissements de Bellechasse, sans qui toute cette entreprise n’aurait pas vu le jour. Le disque est sorti le 28janvier 2008 et et remporte un vif succès.

Revenons maintenant à ton site internet très vivant et très attractif depuis maintenant deux ans. Tu nous proposes pas moins de 31 rubriques, 82 pages contenues dans ces 31 rubriques, ce qui nous fait pas moins de 113 pages en tout et pas moins de 1'700 photos. C’est un travail colossal ! Comment t’y prends-tu ?

C’est surtout une profonde passion, encore une (rires), que j’ai le privilège de partager avec des internautes de plus en plus nombreux depuis la création du site en automne 2005. Cette adresse internet contient mes envies, mes aspirations, mes rêves, mes passions etc… Lors de la création du site, je n’étais pas seul, aujourd’hui, mis à part quelques personnes faisant partie de la rédaction qui s’occupent de la mise en ligne d’interviews et reportages ainsi que d’annonces diverses (bande actualité qui défile en page d’accueil) et quelques personnes qui ont leur propre rubrique, je gère tout moi-même. Ou du moins j’essaie. J’arrive à proposer de nouvelles choses lorsque j’ai du temps, et quelques fois quelques bribes de ce que je souhaiterais vraiment développer. Vous voyez, il y a beaucoup de choses que j’aime dans la vie. La chanson est l’une d’entre elle, le disque aussi, mais également l’animation, le journalisme et tout ce qui touche aux médias. Je suis un véritable passionné et j’aime mettre en ligne des choses qui me tiennent véritablement à cœur.

Peux-tu nous donner quelques uns des projets que tu as pour le site internet  ?
 
Oui bien entendu, il y a une rubrique « Trésors bibliques » que je désire étoffer. Ca ne sera pas du tout une rubrique religieuse, mais une rubrique où je vais raconter mon histoire, mes expériences et ma relation avec la foi, avec Dieu. Je n’aime pas forcément les religions, je ne suis d’ailleurs moi-même pas religieux. Je pense que les religions ont été créées par les hommes et elles divisent souvent. Par contre, je suis un homme de foi et j’aime le vécu de cette foi. C’est cela que je désire mettre en lumière dans cette rubrique. Rien que du vécu, ce que j’aurai appris aussi et découvert. Il y a dans la Bible tellement de trésors utiles à notre vie terrestre et tant d’expériences qui ont été pour moi salutaires que j’ai envie de partager ce que j’ai découvert dans cette relation avec Dieu et dans la découverte des écrits bibliques, en toute simplicité. Libre à chacun de visiter cette rubrique, mais elle fait partie de ma vie également, d’où l’importance de sa présence ici. Ensuite, toujours en rapport à mes passions, ma chanteuse préférée Sheila. Je prépare un dossier complet des années 80. Ca prend beaucoup de temps, mais je voulais soulever cette décennie car très importante dans la carrière de Sheila et qui est souvent occultée par ses années fastes de 1962 à 1979… Je voulais également donner une suite à la rubrique « Mystère du monde » sur le 11 septembre 2001. Cependant, alors que j’avais déjà derrière moi des heures de travail, j’ai découvert un site qui reprenait en grandes lignes et en plus en images tout ce que je souhaitais développer. Donc je vais simplement renvoyer les internautes sur des liens où tout le travail que je désirais accomplir existe finalement déjà J. Plusieurs choses me tiennent à cœur également, l’aviation, mais aussi la navigation, les océans et la conquête spatiale. En contraste avec tout cela, je m’intéresse beaucoup au quotidien de nos semblables et j’apprécie rencontrer des gens extraordinaires et de pouvoir conter leur histoire à travers des images, des textes et des interviews.

Es-tu heureux ?

Je suis un homme totalement comblé et reconnaissant pour tout ce que je peux vivre. 

Tes projets ?

Après ma partticipation aux spectacles de Catherine et Françoise D’Oex, après la sortie du CD single "Les yeux du coeur" fin janvier 2008, d'un deuxième single en mai 2008, je vais travailler sur l'album de chansons nouvelles et de reprises qui sortira en 2009. Avant cela, un projet de single pour le mois de septembre 2008 est en cours également, la participation au nouveau compte de Françoise d'Oex, un concert planifié à "L'Ecole est finie" le 21 juin 2008 dans le cadre de la fête de la musique, en discussion également d'une participation à une comédie musicale et l’envie de créer un spectacle afin de présenter mes chansons.

 

Interview menée par Eric Geiser en septembre-décembre 2007 et avril 2008

Photos: Eliane et Marcel Surmont