•  
  •  

JOURNEE MEMORABLE !

Journée inoubliable que ce mardi 10 avril 2007. Nous partons avec Conradine à Lausanne dès 12h30. Nous sommes très émus à l’idée de revoir Octave, la chienne Labrador Retriever que Conradine a parrainée durant 1 ans. Après neuf mois de séparation, c’était le grand jour des retrouvailles.

Arrivés sur les lieux par un temps magnifique à la gare de Lausanne une heure avant le rendez-vous, on ne sait plus trop comment occuper notre temps. On tourne en rond, l’idée de revoir Octave préoccupe tout notre esprit et c’est le cœur battant que l’on scrute l’horizon afin de voir si M. Aeby et Octvave sont déjà sur les lieux.

Conradine, 1 heure avant la rencontre... L'attente insoutenable...

Alors que nous nous promenons dans l’une des jolies rues de cette ville, un chien Labrador Retriever noir sort d’une boutique… Inutile de vous dire comment nous avons réagi à la vue de ce chien… Mais calmons-nous, ce n’est pas Ocatve

Arrivés au lieu d’accueil de la gare, au lieu de rencontre, nous attendons Stéphanie Ducret, employée de la Fondation Ecole pour Chiens-Guides pour Aveugles à Brenles, on attend des nouvelles. Tout à coup, le regard de Conradine s’arrête, le regard fixe, elle m’interpelle. Octave ne se trouve pas très loin de nous. Elle nous tourne le dos. Elle porte son harnais et se trouve avec Pascal Aeby, son éleveur. Elle ne nous voit pas. Conradine me montre Octave que je n'apperçois pas encore. Pascal Aeby nous fait un signe de la main. Stéphanie Ducret nous rejoint au pas de course et... les larmes commencent à couler sur les joues de Conradine. Octave, sa chienne, qu’elle avait dû remettre à la Fondation en juin 2006 dernier, sans pouvoir lui expliquer pourquoi, était à 20 mètres d’elle…Quelle émotion. Stéphanie Ducret va nous expliquer, tout au long du parcours qu'Octave va effectuer durant vingt minutes, ce que fait Octave.

Octave avec Pascal Aeby - La photo est floue. Nous appercevons Octave de loin. Nous devons garder une distance de manière à ce qu'Octave ne sente pas le présence de Conradine.

Mais il faudra rassembler nos forces pour filmer le trajet d’Octave en ville de Lausanne, car, le but de cette rencontre est, hormis le fait que le chien et la marraine se retrouvent après neuf mois de séparation, de démontrer tout ce qu’Octave aura appris durant ces neuf mois de formation. Démontrer à quoi aura servi le travail de parrainage du chien. J’ai tenté de vous partager ces moments d’émotions en filmant ce parcours dans un premier temps et en prenant ici et là quelques photos. J’espère qu’ils traduiront bien tout ce que nous avons pu vivre, Conradine et moi, lors de cette journée. Les premières prises sont ratées. Trop de tremblements, trop d’émotion, mais nous avons réussi à mettre en ligne quelques vidéos émouvantes qui montreront la capacité d’Octave à guider une personne en pleine ville de Lausanne.

Cliquez sur la photo

Un trajet d’une vingtaine de minutes…. 

Un parcours « portes ouvertes » voulu par la Fondation Ecole pour Chiens-Guides d’Aveugles à Brenles afin de démontrer ce à quoi la marraine du chien (Conradine dans ce cas) aura contribué. Le travail merveilleux accompli par la chienne démontre à quel point ces neuf derniers mois ont été intenses et pour l’éleveur et pour la chienne. La véritable émotion, c’est de voir tout ce qu’Octave aura appris durant ces neuf mois de formation. C’est une Octave attentive à tout sur le chemin qu’elle parcourt, que ce soient les obstacles sur la route et les obstacles en hauteur, les dénivellations de terrains entre les routes et les trottoirs, les feus pour piétons et tant d’autres choses auxquelles le chien se doit d’être attentif pour la sécurité de son maître.

Veuillez cliquer ----> ICI <.----

Veuillez cliquer ---> ICI <---

Veuillez cliquer ---> ICI <.---

Veuillez cliquer ---> ICI <---

Cliquez sur l'image !

Les retrouvailles


Des retrouvailles émouvantes…

 

Alors que Pascal Aeby mène Octave sur une sorte de terrasse afin de lui faire le « test de l’obéissance » (voir vidéo) Pascal Aeby la quitte et la laisse seule. Il rejoint alors Conradine qui se retrouve à une dizaine de mètres plus loin. Mais la chienne a déjà senti l’odeur de Conradine. Il suffira à Pascal Aeby de l’appeler pour qu’elle s’empresse de bondir sur Conradine qu’elle a immédiatement reconnue… Séquence émotion… Ce sont les retrouvailles après neuf mois de séparation….

Le bonheur d'être à nouveau réunies...

Conradine, Octave et moi

Elle est magnifique

Conradine, Pascal Aeby et Octave

Le regard attentif d'Octave sur Conradine

Partage plein de tendresse

La joie de partager aussi ce bonheur

Octave se collant à Conradine

Pascal Aeby et Stéphanie Ducret, les représentants de la Fondation Ecole pour Chiens-Guides pour aveugles à Brenles

Pascal Aeby et Stéphanie Ducret avec Octave.

Le bonheur de partager avec Octave ce merveilleux moment court mais intense ! N'est-ce pas cela la vie ! Saisir l'opportunité de partager de vrais moments d'émotion ! Encore une photo...

Avant de se quitter à nouveau... Octave rejoint la Fondation...



 

Nous pouvons partager un moment avec Octave sur la terrasse d’un café lausannois. Nous prenons quelques photos avec elle et déjà l’heure de la séparation a sonné… Le temps passe trop vite, mais quel bonheur pour Conradine d’avoir contribué à ce que sa chienne, qu’elle aime tant, devienne un animal si précieux pour une personne handicapée de la vue. Octave sera remise à une personne aveugle habitant à Morges le jeudi 19 avril 2007. Une rencontre entre Conradine et la personne aveugle se fera puisque cette dernière a accepté de rencontrer la marraine du chien. Il faudra cependant attendre six mois avant que cette rencontre ait lieu, de manière à ce qu'Octave ait le temps de s'attacher à son nouveau maître. 
 

                                                                                                        Patrick Waeber.